Raid in France - ADVENTURE RACING | WORLD CHAMPIONSHIP | NOVEMBER 5 – 16 2018| REUNION IS MAGIC

Cuisine réunionnaise

À déjeuner comme à dîner, c’est riz, grain, carry/rougail que l’on retrouve dans les assiettes ou barket (en créole) à La Réunion. Rien ne se perd, tout se goûte. « Découv la marmit marmaille et allon faire », voilà ce que disent les grands-parents à leurs petits enfants (traduction : regarde, prend ce qu’il y a dans la marmite et allons manger).

 

Le rougail

Oignon, ail, gingembre, piment constituent la base d’un rougail créole, accompagnement froid que l’on sert avec les caris, grillades ou riz cantonais.

 

Rougail saucisses, zembrokale, haricots rouges : le trio de choc

Festif et plat de roi, le Rougail saucisse, zembrokale et grains rouges forment un trio de choc pour un pique-nique dominical. Pour le rougail : outre ses ingrédients – tomates ovales, ail, oignons, grosses saucisses fumées ou non – les plus courageux peuvent agrémenter ce plat d’un petit piment rouge ou vert. Mais surtout il ne faut pas mettre de curcuma ni de cumin ! En ce qui concerne le Zembrokale il s’agit d’un mélange de riz jaune (riz blanc coloré avec du curcuma lors de la cuisson) et de pommes de terre, ou de gros pois ou d’andouillettes. Le tout avec une feuille de Calou pilé, feuille aromatique. Les haricots finissent en beauté, étalés sur le riz pour donner faim à cette assiette.

 

 

Rougail dakatine ou rougail de beurre de cacahuète

Encore un rougail mais pas des moindres ! Idéal pour accompagner votre riz cantonais ou un carry poulet, la Dakatine – marque internationale –  est le beurre de cacahuète le plus consommé à La Réunion. Avec des oignons, du piment, des tomates et de l’huile, ne ratez pas cette recette très populaire de l’île.

 

Poulets bitume

Vous trouverez peut être sur la route des barbecues improvisés permettant d’acheter de délicieux poulets croustillants que l’on prend à emporter. Il est aussi possible de les manger comme un pique-nique. Ils peuvent également être appelés « Poulets pétrole » ou encore « Poulets la route », c’est donc de ces routes qu’ils tirent leur nom.

 

Gratin chouchou

Le chouchou est un légume d’origine sud-africaine ayant la même texture qu’une courgette. Toute l’île en regorge et les réunionnais savent le cuisiner à merveille. Cuit à l’étouffée avec de la sauce blanche et du fromage, puis gratiné, prêt à être dégusté!

 

Les caris

Le cari, que l’on écrit aussi carry, est le plat de base de la cuisine réunionnaise. Impossible de venir à La Réunion sans y goûter. Ces plats mijotés sont un mélange de saveurs, d’épices, d’ingrédients et se composent d’une viande ou d’un poisson préparé avec des tomates, des oignons, du curcuma, du safran péi, et parfois du gingembre et bien d’autres épices. Les caris sont faciles à préparer et il est facile d’en trouver.

 

Un Américain bouchon et un cot’, chef !

Sans avoir de rapport avec les États-Unis, l’Américain bouchon est un incontournable sandwich des snack-bars de l’île. Un pain blanc, avec des bouchons de porc ou poulet accompagnés de frites dans le même pain pour un tout recouvert de fromage gratiné. Le bouchon, pâte de brique fine agrémentée d’une farce de viande, est déposé en son sein puis frit. On le retrouve également sous vide ou frais dans des épiceries asiatiques ou exotiques. À ne pas oublier ! Cela se boit avec un ©Cot citron, limonade de référence à La Réunion. 

 

Les desserts

Surtout composés de fruits de saison avec les goyaves, les letchis, les mangues ou l’ananas au rhum. On trouve aussi des friandises comme les bonbons la rouroute, les bonbons cravate et les bonbons au miel préparés dans la friture.

 

Ce qui fait la richesse de ces mets exotiques et peu typiques ? Le fait de n’avoir aucune mesure pour chaque ingrédient. Par le goût et à vue d’œil, le dosage est un jeu d’enfant.

Partenaires

Fournisseurs