Raid in France - ADVENTURE RACING | WORLD CHAMPIONSHIP | NOVEMBER 5 – 16 2018| REUNION IS MAGIC

Go to Reunion Island

L’île de La Réunion est un territoire français d’outre-mer. Avec l’émergence du Piton des neiges, elle vit le jour il y a 3 millions d’années. Puis un autre volcan, le Piton de la Fournaise, se forma laissant le premier s’éteindre totalement.
Située dans l’océan Indien, près de Madagascar et Maurice, l’île mesure 2 510 km2. Ses 866 000 habitants coexistent autour de quatre grandes religions : chrétienne, hindouiste, islamiste et bouddhiste. Avec pour capitale Saint-Denis, les 24 communes portent en majorité le préfixe « Saint ». Pourquoi ? Avec l’instauration de la religion chrétienne en 1665, pendant la période de colonisation, toute la population se voit contrainte et forcée de se convertir… et les communes de prendre le préfixe « Saint » dans leur dénomination.

1663 : début du peuplement de La Réunion
À l’origine, l’île Bourbon, ancien nom de La Réunion, était totalement vide de traces humaines. Puis deux colons malgaches et dix de leurs esclaves s’y installent et peuplent le territoire jusqu’à ce que le premier gouverneur français arrive en 1665.

1665 : établissement de l’autorité française
La France compte dans ses rangs une nouvelle colonie française. Les riches propriétaires font fortune grâce au travail des esclavages africains, malgaches et des populations indigènes.

1730 : exécution du pirate La Buse – Olivier Levasseur
Olivier Levasseur, dit la Buse, est un pirate célèbre de l’histoire de La Réunion. Ayant pillé de nombreux bateaux, il passe sa retraite sur l’île. Retrouvé puis condamné à la pendaison par les autorités, il jette à la foule, avant son exécution, une carte menant droit à son trésor. Il crie « Mes trésors à qui saura comprendre », et donne le top départ d’une chasse aux trésors d’un butin estimé à 4,5 milliards d’euros, toujours bien caché aujourd’hui.

20 décembre 1848 : abolition de l’esclavage
Libérés par la proclamation du commissaire général de la République, Sarda-Garriga, plus de 62 000 esclaves sont délivrés des mains des colons.

1946 : départementalisation de l’île
En même temps que la Martinique, la Guyane et la Guadeloupe, la Réunion devient un département d’outre-mer français.

 

Quelques beaux sites à visiter

Piton de la fournaise
Considéré comme l’un des points chauds des plus actifs de la planète, le piton de la Fournaise s’offre en spectacle au moins deux fois par an. Pour se rendre au plus près du cratère Dolomieux, il faut passer par la route du volcan ou par le Pas de Bellecombe. « Volcan la pété ! » est la phrase à dire quand la fournaise entre en éruption.

 

Piton des neiges
Point culminant de l’île et de tout l’océan Indien, avec ses 3 071 mètres d’altitude, il met au défi les plus aguerris des sportifs. Ancien volcan de l’île éteint depuis 120 siècles, il n’est pas, comme son nom l’indique, recouvert de neige.

 

 

 

 

 

 

 



Grand Etang

Retenue d’eau naturelle entourée d’une végétation endémique verdoyante, il est le plus grand lac de La Réunion avec 1 km de long pour 500 m de large. La randonnée équestre est plus adaptée que la marche à pied pour s’y rendre. Au cœur des montagnes, visibles depuis quelques crêtes Mafate et ses îlets constituent un cirque éloigné de tout. Aucune route, juste des sentiers, accessibles à pied ou en hélicoptère. De la faune, de la flore arborent le chemin qui mène vers ce lieu perdu. Ancienne cachette des esclaves, son isolement n’a jamais été un problème mais plutôt une force.

 

 

Le cirque de Mafate
Au cœur des montagnes, visibles depuis quelques crêtes Mafate et ses îlets constituent un cirque éloigné de tout. Aucune route, juste des sentiers, accessibles à pied ou en hélicoptère. De la faune, de la flore arborent le chemin qui mène vers ce lieu perdu. Ancienne cachette des esclaves, son isolement n’a jamais été un problème mais plutôt une force.

 

Partenaires

Fournisseurs