Raid in France - ADVENTURE RACING | WORLD CHAMPIONSHIP | NOVEMBER 5 – 16 2018| REUNION IS MAGIC

Les champions du monde sont lancés

Publié le 11 novembre 2018

Pour ce quatrième jour de course, les équipes étaient toutes regroupées dans l’est de l’île : les premières sont parties à l’assaut du Piton de la Fournaise, tandis que leurs poursuivantes étaient encore dans la portion de packraft sur les trois rivières ou entre Saint-Benoit et Saint-Philippe via l’Anse des Cascades.
Les vitesses de progression sont assez conformes aux pronostics, même si la machine Avaya (1), conduite par les multiples champions du monde en titre, semble désormais lancée. En une journée, ils ont descendu toute la côte Est en VTT ou à pied, sont remontés le long de l’enclos Fouqué, la plus récente des caldeiras formée par le volcan de la Fournaise, redescendu dans la rivière des Remparts en passant par la grotte en tunnel de lave de Mapou. Soit plus de 120 kilomètres, avec un objectif en tête : rejoindre Saint-Pierre, ville de départ de la portion de kayak de mer. Une section de 37 kilomètres jusqu’à Saint-Leu sur laquelle la navigation est autorisée uniquement de 5 heures du matin à 19 heures. Derrière eux, le podium semble se dessiner avec les Français de 400Team Naturex (3) et les Suédois d’Haglöfs Silva (6), poursuivis par 9 équipes, dont les Estoniens d’Estonian Ace Adventure (4) et les Chinois de The North Face Adventure (34), auteurs d’une très belle course.
Le milieu de tableau, constitué d’une douzaine d’équipes, n’avait pas encore attaqué la remontée sur le Piton en fin de journée, tandis que la fin de course s’apprêtait à passer une nuit de repos sur les rivières de l’Est, fermées à la navigation la nuit.
Au chapitre des abandons de la journée : l’équipe Swedish Armed Forces Aventure (5), dont Oskar Svärd a chuté en VTT et s’est cassé une côte ; l’équipe My Tower Aquitaine Safety (37) en raison des douleurs à la jambe ressenties par Olivier Marlande (ses coéquipiers continuent à trois) ; et l’équipe Racing Denmark Adventures (51) pour fatigue générale de tous les coéquipiers.

Partenaires

Fournisseurs