Jour 5 : La passe de cinq des « avengers » de 400Team

L’équipe 400Team a coupé la ligne d’arrivée en héros de ce Raid in France 2024 en Nouvelle-Aquitaine. Elle a imposé son tempo de bout en bout, en leader presque incontesté, même si ses poursuivants n’ont jamais désespéré de jouer les troubles fêtes.

En 2007, Sandrine Béranger disputait son premier raid long et le premier Raid in France, dans les Pyrénées. Depuis, cette maman de trois enfants a toujours été au rendez-vous, excepté à la naissance de ses filles et de son petit dernier.
C’est elle qui a convaincu Sébastien Raichon de s’embarquer dans l’aventure Raid in France en 2009. C’est elle, très souvent, qui relance les machines lorsque celles-ci s’enrayent, n’hésitant pas à tracter ses coéquipiers ou à porter leur sac pour les soulager un instant. Cette « ultra » ne lâche jamais ; avec Sébastien Raichon, elle est l’âme des 400Team depuis 15 ans. Elle signe aujourd’hui, à ses côtés, sa cinquième victoire sur Raid in France, au terme d’une course qui respire l’expérience, la passion et l’enthousiasme.
Au petit matin, dans l’humidité et le crachin, Sandrine Béranger, Sébastien Raichon, Benjamin Fayet et Adrien Lhermet ont franchi, en vainqueurs, la ligne d’arrivée de Raid in France 2024 Expedition Nouvelle-Aquitaine, au terme de 96 heures et quelques minutes de course non-stop. Ils ont parcouru les 466 kilomètres imposés au travers de la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne à un train d’enfer, laissant leurs poursuivants directs à une quizaine d’heures et décrochant leur ticket pour le championnat du monde des courses aventure, programmé en fin d’année en Equateur. « Jamais nous
n’avons fait une course aussi sereine et fluide, a déclaré Sébastien Raichon. C’était un plaisir de voir mes deux coéquipiers-orienteurs se diriger vers la droite ou vers la gauche pour nous placer sur le bon chemin ». Soulignée à sa juste valeur, la qualité du travail du duo d’orienteurs a rempli de joie Benjamin Fayet, le jeune de l’équipe, qui rêvait depuis des années de courir Raid in France dans une grande équipe.

En fin d’après-midi, alors que les pronostics allaient bon train sur le timing d’arrivée des deux autres potentiels candidats au podium – 400Team Bis et Absolu Raid Aventure.fr XTTR – le reste de la caravane progressait en VTT dans la région de la Xaintrie Blanche, naviguait en packraft sur la Maronne, une rivière affluent de la Dordogne alternant cascades et rapides, ou s’apprêtait à entrer dans le massif des Monédières, un espace de 6 000 hectares du Parc naturel régional de Millevaches composé de landes sèches remarquables. Deux jours de course seront encore nécessaires pour rejoindre Bugeat, la terre de finish.
Pour toutes les équipes, la découverte des Tours de Merle, où plusieurs balises étaient à pointer, a été un agréable moment de récréation, entre immersion historique et vue imprenable sur la Maronne. Les Tours de Merle constituent une cité médiévale unique et incontournable de Xaintrie, remontant aux 12ème et 16ème siècles.

PAROLES DE COUREURS
« Nous nous sommes bien préparés en amont de la course, mais le niveau de Raid in France est très élevé. Nous perdons beaucoup de temps en orientation et dans la gestion des transitions, ce qui nous a pénalisé aujourd’hui pour respecter la barrière horaire du cut B. Nous allons redoubler d’effort pour parcourir l’ensemble du parcours jusqu’à l’arrivée. Raid in France est une épreuve engageante et exigeante, une vraie course d’expédition en totale autonomie. Nous ne nous attendions pas à porter nos packfrats durant les treks, mais nous apprenons au gré de notre progression ».
Guerric Masson, Team Foch (4), France

« La nuit dernière a été compliquée. Je suis tombée à l’eau dès le début de la section sur la Maronne. Après trois heures de repos, prises à l’AT 10 à Port de Vaurs, le moral est de nouveau au beau fixe. L’équipe est prête à reprendre sa progression. Nous ne nous attendions pas à découvrir une région aussi belle, notamment les Tours de Merle… et si désertique ».
Gloria Sobrero Munoz,Budinoraid (24), Espagne

VOIR LES COUREURS DEMAIN
Direction 1 : le lac de La Valette-Marcillac, une étendue de 224 hectares entourée de sapins et aux criques multiples. Les coureurs le traverseront en packraft.
Direction 2 : le sommet du Puy de Sarran, dans le massif des Monédières, emblématique pour son triple calvaire.

Partenaires
ARWS
Fédération française de triathlon
Agence nationale du sport
Région Nouvelle-Aquitaine
Département de la Corrèze
Ville de Bugeat
Xaintrie Vallée de la Dordogne
Département Haute Vienne
EDF
Enedis
Espace 1 000 sources
Maurin
Endurance
La chaîne L'Équipe
Lethiguel
Office national des forêts
Go'Lum
Fournisseurs
ATC
Cheney
Rhône-Alpes distribution
Magazine
Frontier
IGN rando
Tactical Foodpack
Squirt cycling products
RIF TV
Tous nos films et reportages
RIF pictures
Les meilleurs moments de RIF en image
AR World Series TV
Découvrez l'Adventure Racing World Series
1:14:12