Un sport mixte

Peu de sports permettent une pratique mixte : garçons et filles engagés dans un même défi, une même passion, une même aventure.
Les raids multisports de nature sont basés sur ce concept, tant au niveau national qu’international.
Du coup, les filles sont la perle rare, une sorte de Graal pour leurs coéquipiers. Et tous les garçons le disent, elles apportent à l’équipe une grande sérénité doublée d’une vraie maturité.
Jamais elles ne flanchent ; toujours elles relancent la machine. Ce sont souvent les pivots de la réussite, quel que soit l’objectif poursuivi par leur équipe.

Carine Porret
4 Raid in France

"Raid in France est une course à part parmi tous les raids qui existent aujourd’hui… on vit une vraie aventure à 4 en totale autonomie. On apprend beaucoup sur soi, en repoussant loin ses limites physiques. On sait qu’on va peut-être devoir serrer les dents au début quand les garçons partent vite, mais par la suite on aide beaucoup. Et j’ai plutôt toujours ressenti que la féminine était choyée…".

Sandrine Béranger
7 Raid in France

"Avec le Rif, c’est une histoire de cœur : c’est la course qui me fait vibrer, me fait me dépasser, me fait vivre une aventure hors du commun. J'adore les options « tout droit dans la végétation » ou « pieds dans le ruisseau ». En course je suis un membre de l’équipe comme les autres, et je suis un Raideur avant d’être une femme. Je ne revendique aucune place ni aucune attention particulière, si ce n’est bien sûr que chacun apporte à l’équipe des forces et une personnalité qui lui sont propres…".

Sophie Hart (équipe Seagate, championne du monde en 2012)
« RIF est ma plus belle expérience de raid aventure »

J’adore l’aventure, les challenges, explorer des lieux inconnus ; même si on ne dort pas durant plusieurs jours.
Durant Raid in France 2012, mes coéquipiers ont du faire face à différents ennuis de santé dus, en partie, à un effort prolongé en altitude et, très certainement, à l’eau que nous avons bu. Deux de mes équipiers étaient très malades et ne pouvaient s’employer qu'à 50% de leurs capacités habituelles, pendant une bonne partie de la course. Pour moi, la plus grande difficulté est souvent de rester éveillée ! Mais mes coéquipiers sont trois des meilleurs hommes de cette planète et s’occupent très bien de moi."

Partenaires
ARWS
Fédération française de triathlon
Bourg-Saint-Maurice
Aix les bains Riviera
Endurance
Fournisseurs
Office national des forêts
Magazine
Frontier
ATC
Cheney
RIF TV
Tous nos films et reportages
RIF pictures
Les meilleurs moments en image
AR World Series TV
Découvrez l'Adventure Racing World Series